Thursday, May 31, 2012

Communications Assistant/Officer International Alert

Salary: Assistant - Grade 5.2: £21,874; Officer - Grade 4.2: £29,098 per annum + benefits
Based: London
We are looking for an exceptional candidate to join our London-based Communications team. You will be responsible for ensuring International Alert’s publications and online communications meet our quality standards and successfully reach all our different audiences.
In particular, the post holder will have responsibility for editing, proofreading and managing the production of our content. Using sound communications principles, you will produce content and materials that reach out to our diverse audiences using a variety of tools and media.
You will have experience of working on reports and online content for a variety of audiences. You will also have excellent editing and proofreading skills, as well as experience in production of reports and communication materials.
With strong editing and writing skills, coupled with a proven track record of managing a lot of detail while seeing the big picture of communicating effectively, you will enjoy working in a diverse team and contributing to team strategy, as well as having an eye for detail.
Note: The above are some of the requirements for the job. For the full job requirements for each role and an application pack (the person specification section of which will form the basis of short-listing), please visit http://www.international-alert.org/about-us/recruitment/list and ‘How to Apply’. In your application, please indicate the full job title of the role you are applying for.
To apply, please send a completed application form and equal opportunities form to jobs@international-alert.org, both of which can be found under ‘How to Apply’ which is part of the Jobs section of Alert’s website.
Please note we do not accept CVs.
As it is unlikely that we will be able to obtain a Work Permit for this role, all job applicants must already have the right to work in the UK.
Closing date: Sunday 10th June 2012 5pm (UK time)
1 hour online Editing test for those shortlisted: 14th & 15th June 2012
Interviews will take place w/c 25th June 2012
While International Alert will endeavour to contact all candidates within a reasonable time, this may not always be possible due to limited resources. Therefore, if you have not heard from us within two weeks of the closing date, you can assume that your application has, on this occasion, been unsuccessful. International Alert is an equal opportunities employer. All applicants will be judged strictly on the basis of merit.
International Alert is a 26-year old independent peacebuilding organisation. We work with people who are directly affected by violent conflict to improve their prospects of peace, and we seek to influence the policies and ways of working of governments, international organisations like the UN and multinational companies, to reduce conflict risk and increase the prospects of peace.
We work in Africa, several parts of Asia, the South Caucasus, the Middle East and Latin America and have recently started work in the UK. Our policy work focuses on several key themes that influence prospects for peace – the economy, climate change, gender, the role of international institutions, the impact of development aid, and the effect of good and bad governance.
We are one of the world’s leading peacebuilding NGOs with more than 159 staff based in London and 14 field offices. To learn more about how and where we work, visit www.international-alert.org.

Campaigns & Policy Officer - Children & Young People Mencap

Mencap is the UK’s leading learning disability charity fighting for the rights of people with a learning disability and their families.
We are looking to recruit a campaigns and policy officer to lead Mencap’s campaigning work on a wide range of issues affecting children and young people with a learning disability and their families. The post-holder will have experience of working in a campaigning role, with excellent organisational and project management skills, and an ability to deliver successful and innovative campaigns.
You will be familiar with using the web and social media for developing campaigning networks and actions, and will have good knowledge of the UK political system at local and national level.
Contact
Job description and application form can be found on our website

PKF Accountants & Business Advisers

PKF Accountants & Business Advisers is a firm of professional accountants and business advisors based in Dar es Salaam. It is a member of PKF International, a worldwide organization of professional accounting firms and business advisors, which is the tenth largest firm in the world. PKF Accountants & Business Advisers provides a wide range of advisory and consulting services including audit and assurance, management consultancy, corporate taxation, and company secretarial and legal services across diverse industry and client profiles. In order to meet the growing needs of our clients, we are looking for high caliber individuals with drive, integrity and professionalism to join our advisory teams at positions as indicated below.

Audit Supervisor (1)

Reporting to Audit Managers, the audit supervisors will be
responsible for:
• Ensuring effective project management and profitability of the
assigned audit portfolio
• Performing business development roles
• Ensuring quality audit work and client service
• Supervising and training junior audit staff

Qualifications and Experience
• University degree holder
• Professional accounting qualification (CPA(T), ACCA)
• A minimum of 4-5 years experience as audit senior
• Good knowledge of modern auditing methodologies and
International Financial Reporting Standards
• Excellent supervision, communication and ICT skills
• An additional qualification in ICT will be preferred

Audit Senior and semi-seniors (3)

Reporting to the Audit Supervisor , the audit senior will be responsible for carrying out various duties including:
• Audit planning and satisfactory execution of audit engagements
• Control and supervision of audit staff
• Close liaison with clients on audit matters.

Qualifications and Experience
• Relevant professional qualification (CPA (T), ACCA)
• University degree holder
• A minimum of 1-3 years post-qualification Audit experience at senior level in a reputable audit firm
• Excellent supervision, communication and IT skills

Tax Senior (1)

Reporting to Tax Manager, the tax senior will ensure that clients are provided with high quality, timely advisory services on taxation matters. The senior will carry out the following duties:
• Assessing the needs of clients in taxation on a regular basis
• Proactively providing advice to clients on the prevailing tax environment and implications on business
• Assisting clients in preparing forms and tax returns for individuals, corporations, partnerships, trusts, estates, etc.
• Providing clients with advice on tax administration and ensuring proper compliance

Qualifications and Experience
• Relevant professional qualification (CPA (T), ACCA, ACA)
• A minimum of 3 years experience at a reputable tax consulting firm and good knowledge of Tanzania tax laws
• Excellent supervision, communication, interpersonal, report writing and IT skills

Consultant, Corporate Finance (1)

Reporting to Manager, PKF Consulting the Consultant will be responsible for carrying out various duties including:
• Reviewing Terms of Reference and preparing proposals
• Preparing budgets and work plans for assignments in liaison with Consultancy Manager
• Heading teams on small and medium size assignments and ensuring assignments are completed within planned time.
• Preparing reports for review by the Manager
• Close liaison with clients on assignment matters.

Qualifications and Experience
• MBA/MSc in Finance
• Minimum of 4 years working experience in a reputable management consulting firm, 2 of which in a senior position in corporate finance
• Good IT credentials
• Excellent supervision, writing and presentation skills

These positions offer excellent career growth opportunities in a highly professional environment in addition to attractive salary and benefits packages. If you have the above credentials, please send your application to us together with a detailed CV, e-mail address and daytime telephone number, copies of relevant certificates and names of three referees on or before 11 June 2012. Send your application to:

admin@pkftz.com
PKF Accountants & Business Advisers
9th Floor, Amani Place, Ohio Street
P.O. Box 12729, Dar es Salaam
Tel: +255 22 2120806/7
Fax: +255 22 2120895

UNDP Gender and Climate Change Specialist

As part of its sector support, the Ministry of Women’s Affairs is committed to address gender in all national climate change adaptation and mitigation policies and strategies under the current National 5-year strategy, Neary Rattanak 3. It is also envisaged that as a follow up of this strategic plan, Neary Rattanak 4, the 5-year strategic plan for 2014-2018 will lay further emphasis on climate change.

While commitment is in place, understanding of gender and climate change linkages by institutions working on gender and climate change is limited. While capacity development activities and action planning have been introduced with support from UNDP Cambodia, in partnership with UNDP Asia-Pacific Regional Centre in Bangkok and ENERGIA, through a number of sectoral projects and programme, a larger and more strategic opportunity will arise when the Government adopts the Cambodian Climate Change Strategic Plan in 2012 under the support from the Cambodia Climate Change Alliance (CCCA) Programme funded by the EU, Sida, Danida and UNDP.

To address this important and urgent need, the Ministry of Women’s Affairs, Ministry of Environment and UNDP propose a joint initiative to:

  1. Mainstream climate change into Neary Ratanak 4, climate change sectoral roadmaps and Cambodia climate change strategic plan;
  2. Develop a national Gender and Climate Change Work Plan to guide the Ministry of Women’s Affairs on climate change and gender activities in the next 5 years;
  3. Raise awareness on gender and climate change in all sectors;
  4. Build capacity of the national and sub-national climate change focal groups in MoWA, MoE and other sectoral agencies on gender and climate change; and
  5. Follow up the implementation of the Gender Action Plans that were prepared in 2011 under the Gender Mainstreaming of UNDP’s Environment and Energy Portfolio.

Duties and Responsibilities

The Gender and climate change specialist is expected to perform the following tasks:

  1. Technical review of sectoral climate change roadmaps of key line ministries to ensure gender is well addressed/incorporated;
  2. Develop a concept/approach to mainstream climate change into Neary Ratanak 4 and the Cambodia Climate Change Strategic Plan;
  3. Develop a Gender and Climate Change Work Plan for MoWA
  4. Capacity building for GCCC team and partners by helping to set up training material/presentations related to gender and climate change;
  5. A review of the implementation of the Gender Action Plans that were prepared in 2011 by the project teams of the UNDP Cambodia E&E Portfolio Gender Mainstreaming Initiative.

Final Products or Deliverables/Outputs:

  1. An inception report which describes the approach and work plan of the consultant for this assignment;
  2. A report describing the technical review and results of the sectoral climate change mainstreaming roadmap of key sectors and a concept note to mainstream gender into Neary Ratanak 4 and Cambodia Climate Change Strategic Plan as well as the gender checklist and the coaching materials;
  3. Gender and climate change work plan for MoWA, including a report on the analyses of gender data and gender roles
  4. The Gender Action Plans Implementation Review Report, including the guidance provided to the teams to enhance their implementation of the GAPs;
  5. End-of-consultancy report reflecting the work done by the consultant as well the capacity building activities provided to the GCCC team and partners, as well as the next steps.

Competencies

  • Excellent writing, and communications skills – verbal and written;
  • Proficient in the use of the internet and PCs, including Microsoft Office and Windows XP;
  • Proven ability to (i)work in government sector(ii) work flexibly and independently with limited supervision; (iii) multi-task in an organization transcending across national boundaries;
  • Strong planning, communications, research and analytical skills. Up-to-date knowledge of gender and climate change topics and issues an advantage;
  • Willingness to travel to provinces.

Required Skills and Experience

Education:

  • Master’s Degree or equivalent in gender study, International Environment, development study focus on gender, Agricultural development, or related disciplines.

Experience:

  • At least 7 years experience of progressively working in the field of gender and climate change of doing policy/strategy especially in the design of strategic plan, road map, and capacity building in developing countries;
  • Proven experience in gender and climate change or other multi-sectoral programmes a strong advantage;
  • Proven experience in doing policy/strategy and road map;
  • Experience in conducting gender mainstreaming in sectors and gender mainstreaming strategic plan;
  • Experience in gender analysis tool;
  • Experience in climate change analysis tool;
  • Experience in working with government institutions as well as civil society organizations;
  • Work experience in Cambodia in the above-mentioned field.

IMPORTANT NOTE:

The application shall comprise the following documents:

  • Cover letter: Explaining why the candidate the most suitable for the work
  • Completed and signed UNDP Personal History Form and Personal CV
  • Financial/Price Proposal in lump-sum offer

Please refer to INDIVIDUAL CONSULTANT (IC) PROCUREMENT NOTICE on UNDP Cambodia Procurement Page at http://www.un.org.kh/undp/procurement-notices/undpjobid30368 for detailed term of references, instructions to applicant, and documents to be included when submitting application.

If interested candidate requests additional information, may notify the Procurement Unit in writing to e-mail address: procurement.kh@undp.org. The Procurement Unit would endeavor to provide information expeditiously, but any delay in providing such information will not be considered a reason for extending the submission date of your application.


UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

Gender and Climate Change Specialist

Consultancy National Policy on Anti Corruption Development

Swaziland is a signatory to international and regional instruments on corruption such as the United Nations Convention Against Corruption (UNCAC) and the African Union Convention on Prevention and combating corruption, the country is yet to ratify these conventions. The conventions provide strategic guidance to international and national anti corruption approaches that could be adopted by countries. Swaziland recognises Article 5(1) which stipulates that ‘Each State Party shall, in accordance with the fundamental principles of its legal system, develop and implement or maintain effective, coordinated anti corruption policies that promote the participation of society and reflect the principles of the rule of law, proper management of public affairs and public property, integrity, transparency and accountability.

The Prevention of Corruption Act of 2006 establishes the Anti Corruption Commission (ACC) which was operationalised in 2008. The ACC was re-launched with a three-pronged mandate of prevention, education and investigations. In 2006, a National Anti Corruption Forum (NACF) was constituted, and members included the public, private and civil society sectors. The mandate of the NACF was to facilitate the implementation of the Swaziland National Anti Corruption Strategy and Action Plan (SNACS) which sought to eliminate and prevent corruption at all levels as well as enhance private sector participation in anti corruption activities.

Despite such national efforts Swaziland is not perceived positively Internationally or globally on issues of corruption. The 2011/12 Global Corruption Index rates Swaziland as #134/142 among most corrupt countries. Transparency International Corruption Perception Index (2011) ranks Swaziland at 95 / 182 with a score of 3.1. Corruption is perceived as a key constraint and deterrent to investment and donor funding. The international ranking is an indicator to which governments need to urgently respond and commit to and put in place inclusive mitigation measures that aim at preventing of corruption at all levels including strengthening of governance mechanisms in the country. The Minister of Finance has declared that on annual basis an estimated $11million is lost to corruption in the public sector. This is about 3 percent of GDP and 10 percent of the annual budget. In 2010, the Government conducted the first National Corruption Perception Survey whereby 4,000 households revealed that 94 percent of respondents viewed corruption as a major concern in all government sectors. The national survey also alludes to a lack of commitment by the Government and the Anti Corruption Commission (ACC) in curbing corruption. The Government has also established an Inter agency Task Team on Corruption comprising the Anti Corruption Commission, the Royal Swaziland Police, Directorate of Public Prosecution, Financial Intelligence Unit and KPMG to review and investigate high profile corruption cases.

“Dealing with corruption is a collective responsibility of everyone”, the speech by His Majesty King Mswati III when he officially opened the fourth session of the 9th Parliament this year in 2012 and pronounced zero tolerance towards corruption. It is imperative therefore that the Government and the ACC provide a guiding framework that would provide policy direction in curbing corruption. At present, corruption is often perceived to be the remit of the ACC only and yet fighting corruption requires a collective approach that includes the private and public sectors including civil society organisations.

The Government of Swaziland is concerned about the increased prevalence of corruption which reduces investor’s confidence on the system of governance and hinders on the country’s efforts to enhance socio-economic and political development. Swaziland has an urgent need to put in place an all inclusive National Policy on Anti Corruption that will give a strategic approach to addressing corruption legally, institutionally and socially with emphasis on investigations, preventative and educational initiatives.

The main objective of the exercise is to develop a National Anti Corruption Policy for the Kingdom of Swaziland which will provide a framework for developing ways and means of preventing and combating corruption in a comprehensive, coordinated, inclusive and sustainable manner. The policy framework must outline a course of action that will provide for acceptable legal, institutional and social interventions in the fight against corruption. It should also be inclusive, highlighting the role of all stakeholders with regards to prevention, investigations and education.

Duties and Responsibilities

  • Developing a National Anti-Corruption Policy that will include among other topics: objectives; legal framework; institutional framework; social context; challenges; measures to be put in place; guiding principles; role of stakeholders; coordination mechanisms; information and communication with stakeholders monitoring and evaluation as key requirements;
  • Reviewing a legal framework that provides an overview of the legal framework of the country inclusive of international and regional instruments with regards to corruption. This should also include the review of existing strategies, assessments, existing anti-corruption initiatives and gaps to inform policy formulation and operationalization needs;
  • Reviewing of institutional framework to provide mechanisms for the coordination of anti corruption programmes in public agencies, private sector and within civil society. Identify institutional procedures required for implementing policy change.
  • Review corruption within the social context and develop programmes that counter cultural and traditional practices that are abused to promote corruption;
  • Work closely with the Technical Working Committee in advising and outlining a list of stakeholders to be consulted including discussions of inception, draft and final report;
  • Identify strategies that will enhance public sector transparency, accountability and predictability into service delivery and develop sector performance measurement for the attainment of national development goals;
  • Outline the institutionalisation of integrity programmes with emphasis on prevention, investigations and education exercises which will be implemented in public, private and civil society organisations including punitive measures to be taken against citizenry/sectors who will not comply with policy requirements;
  • Identify strategic approaches that seek to promote ethics, integrity, transparency and accountability and access to information to aid in preventing and combating corruption in the country;
  • Identify coordination and harmonisation mechanisms for the implementation of good governance reforms within the Swaziland Government Ministries;
  • The policy shall have a clearly defined mechanism of monitoring and evaluation;
  • Conduct wide consultations with various key stakeholders and focus group discussions in order to solicit national ownership of policy;
  • Provision of authoritative and comprehensive steps to be taken towards effective enforcement of the provisions of the national anti-corruption policy;
  • Integration of conclusions emerging from stakeholder validation in the final report.

Deliverables:

  • Inception report to be produced after five working days after entering into the consultancy;
  • Stakeholder consultations, individual/focus/group discussions, and stakeholders’ validation of draft National Policy on Anti Corruption and the process consultation report not exceeding 5 pages;
  • National Policy on Anti Corruption presented for approval by the Government of Swaziland.

Competencies

  • Proven analytical, organizational development and inter-personal skills;
  • Strong conceptual and analytical skills;
  • Excellent oral, and effective presentation and report-writing skills;
  • Excellent computers skills required;
  • Ability to meet deadlines with minimum supervision;
  • Proficiency in English, written and spoken.

Required Skills and Experience

Education:
  • Masters Degree in the following fields: Public Administration, Public Policy and Development, Social Sciences, Political Science, Development Studies or a related discipline.
Experience:
  • At least 10 years of relevant professional experience including at least five years experience in policy development;
  • Experience with developing anti corruption policy will be an added advantage;
  • Substantial knowledge and understanding of corruption issues in the region and internationally.
Language Requirements:
  • Proficiency in English, written and spoken.

UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

National Policy on Anti Corruption Development Consultancy

Assistant IT (Nationalité Malienne Seulement)

Le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) est un département du Secrétariat des Nations Unies. Il a pour mission de mobiliser et de coordonner l’action humanitaire de façon efficace en partenariat avec les acteurs nationaux et internationaux, de façon à atténuer la souffrance humaine, plaidoyer pour les droits des populations dans le besoin, promouvoir la préparation et la prévention des catastrophes et faciliter la mise en place de solutions durables.
Le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre OCHA_ROWCA est basé à Dakar, Sénégal et soutient vingt-quatre pays au total.

Depuis la mi-janvier, le Mali est confronté à de violents conflits dans le Nord entre les forces maliennes et le Mouvement de Libération de l’Azawad, provoquant ainsi des déplacements massifs dans la région. En outre, un nombre non confirmé de Maliens ont cherché refuge en Algérie. Le coup d’Etat du 22 mars 2012 a rendu la situation politique et sécuritaire extrêmement instable.

Le Mali fait à présent face à une situation d’urgence complexe, exacerbée par la crise nutritionnelle qui a lieu dans la région du Sahel et qui risque d’affecter plus de quinze millions de personnes dans les mois à venir. Plus d’un million d’enfants de moins de cinq ans risquent également d’être atteint par une malnutrition aiguë sévère.
Ainsi, il a été mis sur pied un bureau pays OCHA au Mali. Etant donné que le centre du conflit se trouve dans le Nord et que l’accès à cette partie du pays est très difficile, l’établissement d’une présence dans la zone Gao/Kidal s’est avérée nécessaire dans la mesure à pouvoir fournir un appui aux agences onusiennes et aux partenaires humanitaires qui assistent les populations les plus touchées et les plus vulnérables.

Duties and Responsibilities

Sous la supervision générale du Chargé National Administration/Finances, l’IT Assistant titulaire devra :

  • Analyser les besoins informatiques du Bureau pays ;
  • Déterminer les spécifications techniques nécessaires pour satisfaire ces besoins, en collaboration avec le Service Informatique du Bureau régional OCHA_ROWCA Dakar afin d’assurer la compatibilité avec les systèmes existants ;
  • Développer un plan d’équipement et le budget pour l’acquisition de nouveaux matériels et logiciels ;
  • Proposer des solutions adéquates à la bonne réalisation du travail et veiller à ce que leur mise en place soit effective dans les meilleurs délais ;
  • Conseiller le Chef de bureau sur les implications budgétaires des besoins actuels et à venir ;
  • Acquérir, en relation avec les Services administratifs du Bureau régional OCHA_ROWCA Dakar, l’équipement et les logiciels nécessaires ;
  • Installer et configurer les équipements et les logiciels quand et où cela est nécessaire, de même que pour le personnel se déplaçant fréquemment en mission ;
  • Fournir le soutien nécessaire au personnel du bureau ou faire les démarches nécessaires pour que ce support soit assuré ;
  • Servir de conseil pour les projets ou initiatives informatiques du Bureau pays en cas de nécessité ;
  • Apporter une assistance aux questions relatives aux équipements et domaines techniques, tels que les télécommunications, si nécessaire ;
  • Faire un feed-back régulier des activités en cours ;
  • Veiller à l’accès de la salle serveur en cas d’urgence ;
  • S’assurer du respect des normes de rangement (classement, étiquetage, identification rapide) et de sécurité du matériel/consommable informatique, télécommunication, câbles, équipement à tester, etc.
  • Etablir un suivi de l’utilisation des consommables du Bureau pays, ainsi qu’un rapport régulier sur l’achat de ces consommables et leur usage ;
  • Engager les procédures de dégagement (vente ou destruction) du matériel obsolète ou inutilisable ;
  • Assurer un feed-back en cas d’absence ;
  • Effectuer toute autre tâche qui lui sera confiée par son Superviseur direct.

Competencies

Valeur :

  • Intégrité : le poste exige la prise de décision et la gestion de l’information. Certaines informations peuvent être de nature personnelle ou de sensibilité à caractère politique. Un degré élevé d’intégrité est exigé.

Compétences :

  • Professionnalisme : les activités du Bureau pays OCHA-Mali concernent les affaires humanitaires sérieuses dans des circonstances critiques. Une attitude fortement professionnelle est exigée à tout moment, de même qu’une capacité de travailler sous pression et une volonté de voyager, même dans des zones reculées ;
  • Orientation client : le poste requiert de réelles aptitudes à fournir un service fiable et démontrer une excellente pratique de la conduite. Le contact facile, la courtoisie et le sens du tact sont primordiaux ;
  • Aptitudes à la communication : l’une des exigences de ce poste est de disposer de réelles aptitudes d’expression et de communication afin d’obtenir des résultats même dans des circonstances difficiles ;
  • Esprit d’équipe : le poste requiert une collaboration avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs fixés et être à l’aise dans un environnement multiculturel ;
  • Ouverture à la technologie : l’essentiel de ce poste tient à l’information par rapport à l’innovation technologique et à son initiation rapide.

Required Skills and Experience

Education :
  • Posséder le baccalauréat, un diplôme universitaire en informatique ou dans un domaine similaire ne serait qu’un avantage.
Expérience :
  • Avoir un minimum de 3 années d’expérience professionnelle pertinentes ;
  • Connaître le VPN ainsi que les accès à distance ;
  • Connaître Domino, TCP/IP, les environnements MS Exchange et Serveur, Windows. Une bonne maîtrise de Lotus Notes serait un avantage ;
  • Avoir une excellente connaissance pratique de l’Administration réseau et des stratégies de sauvegarde ainsi que des SGBD ;
  • Avoir une expérience du système des Nations Unies serait un avantage.
Connaissances linguistiques :
  • Avoir une excellente maîtrise de la langue française ;
  • De bonnes aptitudes en langue anglaise.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s.

NB : Merci de noter que le Bureau pays OCHA-Mali est dans un environnement non fumeur.


UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

Assistant IT (Nationalité Malienne Seulement)

Assistant du Bureau (NATIONAL MALIENNE SEULEMENT)

Le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) est un département du Secrétariat des Nations Unies. Il a pour mission de mobiliser et de coordonner l’action humanitaire de façon efficace en partenariat avec les acteurs nationaux et internationaux, de façon à atténuer la souffrance humaine, plaidoyer pour les droits des populations dans le besoin, promouvoir la préparation et la prévention des catastrophes et faciliter la mise en place de solutions durables.
Le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre OCHA_ROWCA est basé à Dakar, Sénégal et soutient vingt-quatre pays au total.

Depuis la mi-janvier, le Mali est confronté à de violents conflits dans le Nord entre les forces maliennes et le Mouvement de Libération de l’Azawad, provoquant ainsi des déplacements massifs dans la région. En outre, un nombre non confirmé de Maliens ont cherché refuge en Algérie. Le coup d’Etat du 22 mars 2012 a rendu la situation politique et sécuritaire extrêmement instable.

Le Mali fait à présent face à une situation d’urgence complexe, exacerbée par la crise nutritionnelle qui a lieu dans la région du Sahel et qui risque d’affecter plus de quinze millions de personnes dans les mois à venir. Plus d’un million d’enfants de moins de cinq ans risquent également d’être atteint par une malnutrition aiguë sévère.
Ainsi, il a été mis sur pied un bureau pays OCHA au Mali. Etant donné que le centre du conflit se trouve dans le Nord et que l’accès à cette partie du pays est très difficile, l’établissement d’une présence dans la zone Gao/Kidal s’est avérée nécessaire dans la mesure à pouvoir fournir un appui aux agences onusiennes et aux partenaires humanitaires qui assistent les populations les plus touchées et les plus vulnérables.

Duties and Responsibilities

Sous la supervision générale du Chargé National Administration/Fiances, l’Office Assistant titulaire exécutera les tâches suivantes :

  • Prendre les appels téléphoniques, assurer l’accueil des visiteurs, prendre les rendez-vous ;
  • Classer les documents ;
  • Saisir les correspondances et les documents ;
  • Tenir un registre du courrier (arrivée/départ) et le mettre régulièrement à jour ;
  • Faire des réservations de billets d’avion et d’hôtels ;
  • Faire les demandes de visa au niveau des ambassades ;
  • Assister le personnel dans les requêtes émises (visa de séjour, logement, déplacement, divers besoins de matériel de travail, requêtes de routine) ;
  • Effectuer le suivi administratif (voyages, mission, fournitures de bureau, transport, …) ;
  • Etablir les titres d’exonération et en faire le suivi ;
  • Etablir les demandes d’admission temporaire des véhicules et en faire le suivi ;
  • Faire l’entretien des véhicules ;
  • Gérer les fiches de kilométrage des véhicules et établir les factures de remboursement d’utilisation privée des véhicules ;
  • Effectuer le suivi des remboursement des appels téléphoniques privés et le recouvrement ;
  • Faire le suivi des convocations aux réunions, de la mise en place de la salle de réunion, des traductions ;
  • Assister à l’organisation d’évènements ;
  • Appuyer la préparation des documents de travail (photocopie, scan, préparation des packages) ;
  • Assister au processus des achats pour le bureau ;
  • S’acquitter de toute autre tâche jugée nécessaire par la hiérarchie.

Competencies

Valeur :

  • Intégrité : le poste requiert une adhésion aux valeurs des Nations-Unies qui sont l’impartialité, l’équité, l’honnêteté et la bonne foi, notamment dans l’activité et le comportement quotidiens.

Compétences :

  • Professionnalisme : les activités du Bureau pays OCHA-Mali concernent les affaires humanitaires sérieuses dans des circonstances critiques. Une attitude fortement professionnelle est exigée à tout moment, de même qu’une capacité de travailler sous pression et une volonté de voyager, même dans des zones reculées ;
  • Orientation client : l’une des exigences de ce poste est de disposer de réelles aptitudes à fournir un service fiable et démontrer une excellente pratique de la conduite. Le contact facile, la courtoisie et le sens du tact sont primordiaux ;
  • Esprit d’équipe : le poste requiert une collaboration avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs fixés et être à l’aise dans un environnement multiculturel.

Required Skills and Experience

Education :

  • Etude secondaires (niveau Bac serait un atout) ;
  • Diplôme en bureautique.

Expérience :

  • Avoir un minimum de 2 années d’expérience professionnelle dans un poste similaire ;
  • Maitriser l’outil informatique (Word, Excel, Internet).

Connaissances linguistiques :

  • Avoir la maîtrise du Français ;
  • La connaissance de l’Anglais serait un atout.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s.

NB : Merci de noter que le Bureau pays OCHA-Mali est dans un environnement non fumeur.


UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

Assistant du Bureau (NATIONAL MALIENNE SEULEMENT)

Chauffeur Senior (NATIONALITE MALIENNE SEULEMENT)

Le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) est un département du Secrétariat des Nations Unies. Il a pour mission de mobiliser et de coordonner l’action humanitaire de façon efficace en partenariat avec les acteurs nationaux et internationaux, de façon à atténuer la souffrance humaine, plaidoyer pour les droits des populations dans le besoin, promouvoir la préparation et la prévention des catastrophes et faciliter la mise en place de solutions durables. Le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre OCHA_ROWCA est basé à Dakar, Sénégal et soutient vingt-quatre pays au total.

Le Mali fait à présent face à une situation d’urgence complexe, exacerbée par la crise nutritionnelle qui a lieu dans la région du Sahel et qui risque d’affecter plus de quinze millions de personnes dans les mois à venir. Plus d’un million d’enfants de moins de cinq ans risquent également d’être atteint par une malnutrition aiguë sévère.

Ainsi, il a été mis sur pied un bureau pays OCHA au Mali. Etant donné que le centre du conflit se trouve dans le Nord et que l’accès à cette partie du pays est très difficile, l’établissement d’une présence dans la zone Gao/Kidal s’est avérée nécessaire dans la mesure à pouvoir fournir un appui aux agences onusiennes et aux partenaires humanitaires qui assistent les populations les plus touchées et les plus vulnérables.

Duties and Responsibilities

Sous la supervision générale du Chargé National Administration/Fiances, le Senior Driver titulaire exécutera les tâches suivantes :

  • Conduire le Chef du bureau, ses visiteurs et d’autres personnalités de haut niveau ;
  • Effectuer la distribution et la collecte du courrier, documents et autres objets ;
  • Assurer la sécurité des personnes et de leurs biens transportés (verrouillage des portières, port de la ceinture de sécurité, etc.) ;
  • Veiller à l’entretien du véhicule affecté : vérification de l’huile, l’eau, la batterie, les freins, les pneus, disponibilité de l’outillage nécessaire (clé de roue, cric, etc.), de la trousse de secours, etc. ;
  • Faire constater auprès du Superviseur les réparations mineures et majeures à effectuer ;
  • Veiller à la propreté intérieure et extérieure du véhicule ;
  • Tenir au quotidien le carnet de bord du véhicule : inscrire le kilométrage, la consommation d’essence, les vidanges, les graissages, etc. et les soumettre à la signature hebdomadaire du Superviseur ;
  • Etre familier des formalités de douane (dédouanements) ;
  • Savoir les règles relatives à l’utilisation de véhicules sur le terrain (communication régulière avec la base en utilisant les radios HF et VHF) ;
  • Effectuer les security clearances de l’équipe-chauffeur avant tout départ en mission ;
  • Veiller à ce que les formalités prévues dans les dispositions réglementaires soient remplies en cas d’accident ;
  • Apporter une assistance à la préparation événementielle : faire des copies de documents, assembler les packages et fournitures de travail, aider à l’enregistrement des participants ;
  • Déposer/récupérer les notes verbales à la signature, les demandes de visa de séjour, cartes diplomatiques, et visa d’ambassade, les titres d’exonération, etc. ;
  • Effectuer toute autre tâche qui sera confiée par la hiérarchie.

Competencies

Valeur :

  • Intégrité : le poste requiert une adhésion aux valeurs des Nations-Unies qui sont l’impartialité, l’équité, l’honnêteté et la bonne foi, notamment dans l’activité et le comportement quotidiens.

Compétences :

  • Professionnalisme : les activités du Bureau pays OCHA-Mali concernent les affaires humanitaires sérieuses dans des circonstances critiques. Une attitude fortement professionnelle est exigée à tout moment, de même qu’une capacité de travailler sous pression et une volonté de voyager, même dans des zones reculées ;
  • Orientation client : l’une des exigences de ce poste est de disposer de réelles aptitudes à fournir un service fiable et démontrer une excellente pratique de la conduite. Le contact facile, la courtoisie et le sens du tact sont primordiaux ;
  • Esprit d’équipe : le poste requiert une collaboration avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs fixés et être à l’aise dans un environnement multiculturel.

Required Skills and Experience

Education :

  • Avoir le diplôme de fin d’études secondaires ou équivalent ;
  • Posséder un permis de conduire valide ;
  • Avoir une bonne connaissance du code de la route ;
  • Disposer de connaissance des normes de la sécurité routière ;
  • Avoir l’aptitude à effectuer de petites réparations automobiles ;
  • Avoir un minimum de 5 années d’expérience professionnelle pertinente comme Chauffeur et Commis/Aide dans une structure ;
  • Avoir l’expérience de missions de terrain, de déploiements d’urgence au niveau la sous région.

Connaissances linguistiques :

  • Avoir la maîtrise du Français ;
  • Disposer de bonne connaissance de quelques langues locales ;
  • La connaissance de l’Anglais serait un atout.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s.

NB : Merci de noter que le Bureau pays OCHA-Mali
est dans un environnement non fumeur


UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

Chauffeur Senior (NATIONALITE MALIENNE SEULEMENT)

Chauffeur ( NATIONALITE MALIENNE SEULEMENT)

Le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) est un département du Secrétariat des Nations Unies. Il a pour mission de mobiliser et de coordonner l’action humanitaire de façon efficace en partenariat avec les acteurs nationaux et internationaux, de façon à atténuer la souffrance humaine, plaidoyer pour les droits des populations dans le besoin, promouvoir la préparation et la prévention des catastrophes et faciliter la mise en place de solutions durables.

Le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre OCHA_ROWCA est basé à Dakar, Sénégal et soutient vingt-quatre pays au total.

Depuis la mi-janvier, le Mali est confronté à de violents conflits dans le Nord entre les forces maliennes et le Mouvement de Libération de l’Azawad, provoquant ainsi des déplacements massifs dans la région. En outre, un nombre non confirmé de Maliens ont cherché refuge en Algérie. Le coup d’Etat du 22 mars 2012 a rendu la situation politique et sécuritaire extrêmement instable.

Le Mali fait à présent face à une situation d’urgence complexe, exacerbée par la crise nutritionnelle qui a lieu dans la région du Sahel et qui risque d’affecter plus de quinze millions de personnes dans les mois à venir. Plus d’un million d’enfants de moins de cinq ans risquent également d’être atteint par une malnutrition aiguë sévère.

Ainsi, il a été mis sur pied un bureau pays OCHA au Mali. Etant donné que le centre du conflit se trouve dans le Nord et que l’accès à cette partie du pays est très difficile, l’établissement d’une présence dans la zone Gao/Kidal s’est avérée nécessaire dans la mesure à pouvoir fournir un appui aux agences onusiennes et aux partenaires humanitaires qui assistent les populations les plus touchées et les plus vulnérables.

Duties and Responsibilities

Sous la supervision générale du Chargé National Administration/Fiances, le Driver titulaire exécutera les tâches suivantes :

  • Conduire les véhicules du bureau qui lui seront assignés, pour transporter le personnel autorisé, distribuer et aller chercher du courrier, documents et autres objets ;
  • Veiller à l’entretien du véhicule affecté : vérification de l’huile, l’eau, la batterie, les freins, les pneus, etc ;
  • Faire constater auprès du superviseur les réparations mineures et majeures à effectuer ;
  • Veiller à la propreté intérieure et extérieure du véhicule ;
  • Tenir au quotidien le carnet de bord du véhicule : inscrire le kilométrage, la consommation d’essence, les vidanges, les graissages, etc. et les soumettre à la signature hebdomadaire du Superviseur ;
  • Veiller à ce que les formalités prévues dans les dispositions réglementaires soient remplies en cas d’accident ;
  • Effectuer des missions de terrain en dehors de la capitale ;
  • Effectuer toute autre tâche qui lui sera confiée par le superviseur.

Competencies

Valeur :

  • Intégrité : le poste requiert une adhésion aux valeurs des Nations-Unies qui sont l’impartialité, l’équité, l’honnêteté et la bonne foi, notamment dans l’activité et le comportement quotidiens.

Compétences :

  • Professionnalisme : les activités du Bureau pays OCHA-Mali concernent les affaires humanitaires sérieuses dans des circonstances critiques. Une attitude fortement professionnelle est exigée à tout moment, de même qu’une capacité de travailler sous pression et une volonté de voyager, même dans des zones reculées ;
  • Orientation client : l’une des exigences de ce poste est de disposer de réelles aptitudes à fournir un service fiable et démontrer une excellente pratique de la conduite. Le contact facile, la courtoisie et le sens du tact sont primordiaux ;
  • Esprit d’équipe : le poste requiert une collaboration avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs fixés et être à l’aise dans un environnement multiculturel.

Required Skills and Experience

Education :

  • Avoir le diplôme de fin d’études secondaires ou équivalent.

Expérience :

  • Posséder un permis de conduire valide ;
  • Avoir une bonne connaissance du code de la route ;
  • Disposer de connaissance des normes de la sécurité routière ;
  • Avoir l’aptitude à effectuer de petites réparations automobiles ;
  • Avoir un minimum de 3 années d’expérience professionnelle pertinentes comme Chauffeur dans une structure.

Langues requises :

  • Avoir la maîtrise du Français ;
  • Disposer de bonne connaissance de quelques langues locales ;
  • La connaissance de l’Anglais serait un atout.

Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s.

NB : Merci de noter que le Bureau pays OCHA-Mali est dans un environnement non fumeur.


UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

Chauffeur ( NATIONALITE MALIENNE SEULEMENT)

Chargé National des Affaires Humanitaires (NATIONALITE MALIENNE SEULEMENT)

Le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) est un département du Secrétariat des Nations Unies. Il a pour mission de mobiliser et de coordonner l’action humanitaire de façon efficace en partenariat avec les acteurs nationaux et internationaux, de façon à atténuer la souffrance humaine, plaidoyer pour les droits des populations dans le besoin, promouvoir la préparation et la prévention des catastrophes et faciliter la mise en place de solutions durables. Le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre OCHA_ROWCA est basé à Dakar, Sénégal et soutient vingt-quatre pays au total.

Le Mali fait à présent face à une situation d’urgence complexe, exacerbée par la crise nutritionnelle qui a lieu dans la région du Sahel et qui risque d’affecter plus de quinze millions de personnes dans les mois à venir. Ainsi, il a été mis sur pied un bureau pays OCHA au Mali en vue de faciliter l’accès des populations du Nord durement affectées par la situation complexe en cours. L’établissement d’une présence dans la zone de Mopti s’est avéré nécessaire. OCHA sera ainsi en mesure d’apporter un appui aux agences onusiennes et aux partenaires humanitaires qui assistent les populations les plus touchées et les plus vulnérables.

Le Chargé national des Affaires humanitaires/Mopti collabore avec le Chef du Bureau pays OCHA-Mali à travers :

  • Les activités de gestion de l’information pertinente à l’humanitaire ;
  • La mise en place d’un système d’informations d’alerte précoce en utilisant les missions d’évaluation sur le terrain ;
  • La planification, la mise en place et le suivi des outils de mobilisation de ressources comme les appels consolidés, le CERF ;
  • La préparation de rapports et la conduite des missions d’évaluation sur le terrain ;
  • Les activités visant à renforcer la cohésion sociale et la protection des populations civiles ;
  • La formulation des plans de secours inter-agences et l’appui à la coordination des interventions d’urgence face aux situations complexes, aux catastrophes naturelles et humaines ;
  • La facilitation nécessaire pour une coordination efficace avec les donateurs, les agences gouvernementales, les ONG et les organisations de la société civile ;
  • La mise en place des mécanismes permettant de contribuer à un environnement humain sécurisé pour les différents groupes de populations vivant au Mali.

En résumé, il fournit un appui au renforcement de la coordination humanitaire au Mali.

Duties and Responsibilities

Sous la direction technique du Coordonnateur de terrain et sous la supervision directe du chef de sous-bureau OCHA- Mopti.


Le Chargé National des Affaires Humanitaires/Mopti aura comme tâches principales de :

  • Soutenir l’équipe de Coordination des Nations Unies au Mali dans son rôle d’appui aux structures locales de coordination humanitaire chargées de la mise en œuvre et du renforcement des mécanismes de coordination inter-agences/organisations, des ONG, des donateurs bilatéraux, gouvernementaux et par secteur ;
  • Contribuer à la préparation de la stratégie de réponses aux catastrophes naturelle et humaine par un suivi au niveau du pays ;
  • Maintenir à jour la liste des contacts humanitaires et effectuer la liaison avec toutes les agences opérationnelles pertinentes des Nations Unies, les ONG, les autorités afin de faciliter l’obtention d’un consensus favorable à une bonne coordination de la planification de la réponse ;
  • Effectuer la compilation des évaluations, des besoins, des indicateurs de résultats (monitoring) des différents projets humanitaires mis en œuvre et de l’information remontant du terrain ;
  • Partager des informations ad-hoc avec des mécanismes d’alerte précoce au Mali, en effectuer le suivi, ainsi que la surveillance des vulnérabilités ;
  • Assister à la surveillance et à l’analyse régulière des développements du contexte humanitaire ;
  • Assister à la mise en place des dispositifs locaux de contingence inter-agences et suivre de près les risques humanitaires au niveau régional, chercher à s’assurer que les différents plans d’urgence sont cohérents et bien coordonnés y compris la disponibilité des ressources ;
  • Assister à l’élaboration des stratégies, des politiques, de la planification, des priorités à court et moyen termes, notamment en matière d’analyse des besoins, de ciblage et de suivi. Cela comprend les activités ayant trait au CAP régional, les revues à mi-parcours, les questions de la protection des civils et autres documents de stratégies humanitaires ou appels ;
  • Assister à la préparation régulière des rapports de situation et appuyer l’élaboration de rapports pertinents qui affectent l’ensemble de la situation humanitaire au niveau national ;
  • Donner assistance autant que possible et nécessaire à toute mission touchant les questions humanitaires ;
  • Identifier les besoins en formation et faciliter la tenue des formations techniques sur les standards humanitaires ;
  • Appuyer et participer aux missions d’évaluation et de suivi (déplacements possibles dans le pays et la sous-région).

Competencies

Valeur :

  • Intégrité : le poste requiert une adhésion aux valeurs des Nations-Unies qui sont l’impartialité, l’équité, l’honnêteté et la bonne foi, notamment dans l’activité et le comportement quotidiens.

Compétences :

  • Professionnalisme : les activités du Bureau pays OCHA-Mali concernent les affaires humanitaires sérieuses dans des circonstances critiques. Une attitude fortement professionnelle est exigée à tout moment, de même qu’une capacité de travailler sous pression et une volonté de voyager, même dans des zones reculées ;
  • Planification et organisation : le travail d'organisation et de planification est privilégié, ainsi que la possibilité de fixer des priorités et à planifier, coordonner et suivre le plan de travail ;
  • Aptitudes à la communication : l’une des exigences de ce poste est de disposer de réelles aptitudes d’expression et de communication afin d’obtenir des résultats même dans des circonstances difficiles ;
  • Esprit d’équipe : le poste requiert une collaboration avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs fixés et être à l’aise dans un environnement multiculturel.

Required Skills and Experience


Education :

  • Etre titulaire d’un diplôme universitaire en sciences politiques, sociologie, droit, relations internationales ou dans un domaine pertinent.

Expérience :

  • 4 à 5 années d’expérience professionnelle notamment dans le domaine des affaires humanitaires ;
  • Bonne connaissance de l’informatique, notamment Word et Excel.

Connaissances linguistiques :

  • Parfaite maîtrise du Français, écrit et oral ;
  • Bonne connaissance de l’Anglais ;

Autres :

  • Etre de nationalité malienne.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s.

NB : Merci de noter que le Bureau pays OCHA-Mali est dans un environnement non fumeur.


UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

Chargé National des Affaires Humanitaires (NATIONALITE MALIENNE SEULEMENT)

Chargé de la gestion de l'Information (Nationalité Malienne seulement)

Le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) est un département du Secrétariat des Nations Unies. Il a pour mission de mobiliser et de coordonner l’action humanitaire de façon efficace en partenariat avec les acteurs nationaux et internationaux, de façon à atténuer la souffrance humaine, plaidoyer pour les droits des populations dans le besoin, promouvoir la préparation et la prévention des catastrophes et faciliter la mise en place de solutions durables.

Le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre OCHA_ROWCA est basé à Dakar, Sénégal et soutient vingt-quatre pays au total.

Le Mali fait à présent face à une situation d’urgence complexe, exacerbée par la crise nutritionnelle qui a lieu dans la région du Sahel et qui risque d’affecter plus de quinze millions de personnes dans les mois à venir.

Ainsi, il a été mis sur pied un bureau pays OCHA au Mali en vue de faciliter l’accès des populations du Nord durement affectées par la situation complexe en cours. L’établissement d’une présence dans la zone de Mopti s’est avéré nécessaire. OCHA sera ainsi en mesure d’apporter un appui aux agences onusiennes et aux partenaires humanitaires qui assistent les populations les plus touchées et les plus vulnérables.

Duties and Responsibilities

Sous supervision directe du Responsable de la gestion de l’information et sous les directives générales du Chef du bureau pays OCHA-Mali, le Chargé national de la gestion de l’information s’acquittera des tâches suivantes :

  • Aider à la mise à jour et l'assimilation des normes globales de gestion de l'information, des politiques et de procédures pour guider les activités se rapportant au bureau OCHA ;
  • Aider à la détermination et l'appui aux recommandations faites par les autres staffs en ce qui concerne les données primaires et les informations exigées en interne et externe pour la prise de décision à l'aide humanitaire ;
  • Soutenir et maintenir une approche orientée client vers toutes les parties prenantes pour les aider à identifier leurs besoins en information au soutien de leurs activités humanitaires (et le rôle du CR, Bureau terrain OCHA, là où implanté, Clusters) qui sont soumises / recueillies, organisées et mises à la disposition de tous les acteurs humanitaires dans le pays ;
  • Aider à la prise de décision stratégique et opérationnelle par la coordination de la collecte, traitement et l'analyse des données et des informations en les présentant dans le format le plus utile (par exemple : les rapports, les graphiques, les cartes d'info) ;
  • Faciliter la gestion et la promotion du système de gestion documentaire standardisé de OCHA (FiDMS) ;
  • Sous la supervision du Responsable de la gestion de l’information : concevoir, développer et mettre en œuvre un plan de diffusion structuré pour tous les produits et services d'information (rapports, données, graphiques, cartes), à travers par exemple, papier, des programmes exécutables, les CD-ROM et sites web ;
  • Participer à la collecte et la gestion de la saisie des données et l'utilisation de systèmes normalisés pour soutenir les opérations humanitaires (en particulier les géocodes) et de soutenir d'autres protocoles de partage de l'information, comme les normes SHARE et l'utilisation de métadonnées normalisées. Ces bases de données standardisées comprennent: le 3W (qui fait quoi où), le répertoire des contacts, Système de gestion du document (FiDMS) et le Système de Suivi des Financements (FTS) ;
  • Soutenir la stratégie de plaidoyer du bureau par la collecte, le traitement, le stockage et la récupération de documents, y compris des images, des situations d'urgence et de la vulnérabilité, ainsi que les opérations de secours. De partager et de participer au réseau d’échange de fichiers de données avec les autres chargés de la gestion de l’information ou le groupe technique SIG ;
  • Développer de nouvelles bases, les applications de bases de données et fonctions d'interface de base de données (formulaires de saisie et de rapports) ;
  • Participer à la collecte et la gestion de la saisie des données et l'utilisation de standard penchée et l'entrée de données actualisées et de nouvelles dans toutes les bases ;
  • Maintenir les bases de données nouvellement mises en place ;
  • Etre en contact permanent avec l’unité de la gestion de l’information du bureau régional OCHA à Dakar pour identifier et planifier le soutien en gestion de l’information attendu d’elle ;
  • Effectuer d'autres tâches que lui assignera le chef de bureau.

Competencies

Valeur :

  • Intégrité : le poste requiert une adhésion aux valeurs des Nations-Unies qui sont l’impartialité, l’équité, l’honnêteté et la bonne foi, notamment dans l’activité et le comportement quotidiens.

Compétences :

  • Professionnalisme : les activités du Bureau pays OCHA-Mali concernent les affaires humanitaires dans des circonstances critiques. Une attitude fortement professionnelle est exigée à tout moment, de même qu’une capacité de travailler sous pression et une volonté de voyager, même dans des zones reculées ;
  • Planification et organisation : le travail d'organisation et de planification est privilégié, ainsi que la possibilité de fixer des priorités et à planifier, coordonner et suivre le plan de travail ;
  • Aptitudes à la communication : l’une des exigences de ce poste est de disposer de réelles aptitudes d’expression et de communication afin d’obtenir des résultats même dans des circonstances difficiles ;
  • Esprit d’équipe : le poste requiert une collaboration avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs fixés et être à l’aise dans un environnement multiculturel.

Required Skills and Experience

Education :

  • Etre titulaire d’un diplôme universitaire de Master ou équivalent en Informatique ou Système d'Information, Mathématiques, Statistiques ;
  • Etre titulaire d’un diplôme en Système d’Information Géographique est une exigence.

Expérience :

  • 3 à 4 années d’expérience professionnelle notamment dans le domaine du développement de base de données et l’intégration avec les applications SIG, ou une combinaison équivalente d’études ou une certification et expérience pertinentes dans le domaine ;
  • Expérience préalable dans le domaine de la gestion de l’information et/ou SIG ;
  • Bonne connaissance du logiciel ArcGis / ArcInfo et GPS ;
  • Bonne maîtrise des applications suivantes : Microsoft Office (l'utilisation avec un niveau avancée de MS Access, MS Excel et MS Word est souhaitable) et Lotus Notes ;
  • Connaissance et expérience dans le développement de base de données et de gestion ;
  • Connaissance des systèmes de gestion de contenu ;
  • Connaissance de base de l’organisation de données ;
  • Expérience dans le système des Nations Unies serait un atout.

Connaissances linguistiques :

  • Parfaite maîtrise de la langue française ;
  • Bonne connaissance de l’Anglais.

Autres :

  • Etre de nationalité malienne.

Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s.

NB : Merci de noter que le Bureau pays OCHA-Mali est dans un environnement non fumeur


UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

Chargé de la gestion de l'Information (Nationalité Malienne seulement)

GIS System Analyst, Design and Documentation

Kuwait Integrated Environmental Information Network (KIEIN) is a national project that aims at providing decision/policy makers and planners in Kuwait with relevant and updated environmental information. KIEIN is a key tool to support the national efforts in sustainable development program in Kuwait. KIEIN comes as the fruit of a collaboration between the Kuwait Institute for Scientific Research (KISR), the Supreme Council for Planning and Development (SCPD) and the United Nations Development Program (UNDP).

KIEIN project is an integrated solution to unify the different environmental data sets either geographic or attribute inside a comprehensive Geo-environmental database. It is currently easily accessible inside KISR. KIEIN has been developed through three phases (1994-2007).

In the upcoming phase of KIEIN, the major activities are proposed to ensure the sustainability and continuation usage of KIEIN; develop the environmental indicators; and carry out relevant spatial decision support systems (SDSS).

Objectives:

The overall responsibility of the GIS System Analyst, Design and Documentation Consultant is to provide expertise and support to the Assistant Project Manager, KISR Project Manager and all team members in terms of GIS data development and management, system analysis, design and testing, as well as technical documentation to support UNDP requirement of the Assistant and Project Manager. This includes the preparation of technical documents and reports, such as the project metadata, data dictionary and technical documentation/reporting for the various tasks necessary to complete KIEIN Phase IV successfully and in compliance with UNDP.

Duties and Responsibilities

  1. Collaborate closely with Assistant Project Manager to ensure technical reporting and technical documentation requirements are met on time and within budget including:
    - Conduct literature review of environmental indicators for Kuwait
    - Collaborate with stakeholders to document input
    - Select key indicators to model
    - Identify and document required data types and sources for developing indicator models
    - Draft, review and publish environmental indicators study
  2. Collaborate with Developer and GIS Specialist for system analysis and design tasks and activities to ensure the geodatabase is designed to model the indicators, and for future use in SDSS and Web GIS:
    - Design and documentation of working geodatabase in cooperation with KISR GIS Professionals
    - Prepare and publish conceptual data model based on study results
    - Design data layer schemas, subtypes and domains
    - Prepare metadata and data dictionary documentation
  3. Document technical findings and results to international GIS best practices and standards.
  4. Collaborate with Developer and GIS Specialist for Web GIS expansion and enhancement document findings and results.
  5. Coordinating and interacting with GIS Consultants and Communication Specialist to provide technical documentation in support of promoting the accomplishments and progress of the project.

Competencies

  • Conduct project liaison activities related to GIS analysis, design and documentation.
  • Demonstrated organizational skills.
  • Have experience in various GIS, Project Management, and Presentation software and technology.
  • Work independently and as a team.
  • Maintain focus when under pressure.
  • Must demonstrate the ability to interface effectively and collaborate with peers, project personnel and all levels of management.
  • Ability to identify and document issues related to GIS analysis and design to mitigate or resolve.
  • Take initiative and accountability for results.

Corporate Competencies:

  • Demonstrates integrity by modeling the UN’s values and ethical standards.
  • Adheres to GIS Code of Ethics.
  • Promotes the vision, mission, and strategic goals of the UNDP.
  • Displays cultural, gender, race, nationality, and age sensitivity and adaptability.
  • Treats all people fairly and without favoritism.

Required Skills and Experience

Education:

  • M.Sc. in GIS, or Environmental studies, or other closely related field resulting in the integration of GIS and environmental applications.

Experience:

  • Minimum of 10 years in the field of GIS system analysis and design, including GIS technical documentation and reporting.
  • Experience in GIS project planning, and GIS project implementation.
  • Experience in GIS database modeling and testing.
  • Experience in writing project proposals in the area of GIS and/or environmental applications.
  • Experience working GCC countries is favorable.
  • Experience working with Kuwaiti governmental institutions is highly desirable.
  • Knowledge of UNDP program policies and procedures is an advantage.
  • Excellent English writing and editing skills.
  • Should have excellent personal interaction, oral and written communication skills.
  • Ability to appropriately identify and respond to internal project needs and facilitate the presentation of recommendations.
  • Proficient in the use of standard GIS software tools including CAD, GIS, and Remote Sensing.
  • Proficient in use of standard office computing software tools.

UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

GIS System Analyst, Design and Documentation

Consultant international chargé de la Revue des évaluations du système de gestion des finances publiques /Macro-Evaluation/ HACT

La Côte d’Ivoire sort d’une grave crise sociopolitique suite aux contestations des résultats du second tour des élections présidentielles du 28 novembre 2010. Cette crise selon les autorités nationales a provoqué la mort de plus de 3.000 personnes et le déplacement massif de populations aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur. Elle a aussi entraîné la destruction de plusieurs édifices publics et privés dont des centres de santé, des écoles et des bâtiments de l’administration. Les pertes occasionnées par cette crise se chiffrent selon les estimations provisoires à en environ plus de 1000 milliards de francs CFA.
En 2008, les Nations Unies, en appui au Gouvernement, a élaboré un Plan Cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement (UNDAF) 2009-2013. Ce document est aligné sur le Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP) 2009-2013. En 2011, un processus d’actualisation du DSRP a été conduit avec l’appui du Système des Nations Unies. Cette actualisation du DSRP a permis de prendre en compte les changements intervenus dans le pays suite à la crise post électorale. Ainsi, le Gouvernement a décidé d’élaborer un Plan National de Développement (PND 2012-2015) qui intègre le DSRP actualisé, le Programme Economique et Financier (2012-2014) et le Programme Présidentiel (2011-2015). Le PND constitue le nouveau cadre national d’interventions des actions de développement. De ce fait, il constitue la boussole pour la programmation des appuis techniques et financiers des partenaires au développement.
En vue de renforcer l’alignement – substantif et temporel - de l’UNDAF sur le PND 2012-2015, il a été décidé au cours de la retraite des chefs d’agence de décembre 2011, de demander une extension de l’UNDAF jusqu’à 2015, et de le réviser en conséquence. Le Gouvernement a donné son accord pour le processus d’extension de l’UNDAF. C’est dans ce cadre qu’une équipe de consultants est sollicitée pour réaliser la révision de l’UNDAF.

Duties and Responsibilities

Objectifs:
Réviser l’UNDAF pour un meilleur alignement – substantif et temporel - sur les priorités nationales telles que définies dans le PND 2012-2015 et pour une meilleure prise en compte de l’évolution de l’environnement institutionnel et de certaines approches de portée stratégique (genre, droits humains, renforcement des capacités, développement durable, gestion axée sur les résultats, changements climatiques).
Plus particulièrement, il s’agit de passer en revue:
  • Les progrès réalisés vers l’atteinte des résultats attendus tels qu’énoncés dans la matrice de l’UNDAF (pertinence des cinq résultats de l’UNDAF retenus et adéquation des interventions du SNU avec les OMD et les priorités nationales, réalisations, difficultés, ressources utilisées, le gap de financement par effet, etc.) ;
  • Les initiatives et programmes conjoints mis en œuvre (pertinence, conformité aux directives de l’UNDG, résultats obtenus, contraintes et difficultés) ;
  • La prise en compte des questions transversales, avec un accent particulier sur l’approche basée sur les droits humains, l’équité du genre, l’environnement, les partenariats, la mobilisation des ressources et leur allocation, la durabilité des mécanismes de suivi de la mise en œuvre ;
  • Les mécanismes et stratégies de communication autour de l’UNDAF (actions réalisées, difficultés et contraintes) ;
  • Le Plan stratégique de suivi-évaluation de l’UNDAF (le cadre de résultats, les mécanismes de suivi de la mise en œuvre, les outils, les indicateurs, etc.)
  • Les mécanismes internes de coordination et de mise en œuvre de l’UNDAF en lien avec les mécanismes nationaux (pertinence, forces et faiblesses) : L’Equipe Pays des Nations Unies ; Les groupes de coordination Comité de Programme, Groupe Technique de Suivi et Evaluation, Comité des opérations et Comité de Communication (UNCG) ; Les Groupes Thématiques ou Groupes Effet UNDAF et groupes transversaux ;
  • Le degré d’implication des partenaires (Gouvernement, Société Civile, ONGs, Secteur Privé, collectivités locales) dans la mise en œuvre de l’UNDAF ;
  • Le degré d’implication des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) dans la mise en œuvre ;
  • Le niveau d’alignement des actions des agences et du plan de travail des agences du SNU aux actions identifiées par l’UNDAF ;
  • Le degré d’implication et de participation des Agences Non-résidentes dans la mise en œuvre de l’UNDAF ;
  • L’alignement de l’UNDAF au PND.
L’équipe de consultation:
Cette consultation sera réalisée par une équipe de trois (4) consultants : Un consultant international et trois consultants nationaux.
Le consultant international sera le Chef d’équipe, il coordonnera le travail des consultants nationaux et sera responsable de la consolidation et la finalisation du document final.
Chaque consultant fournira une offre technique et une offre financière conformément au format et exigences décrits ci-dessous, selon les procédures d’application.
Le processus sera coordonné par une équipe conjointe de révision de l’UNDAF, constituée par des représentants du Gouvernement (sous le lead du Ministère de l’Etat, Ministère du Plan et du Développement) et des Nations Unies (Comité de Programme, Groupe de travail Suivi et évaluation et l’Unité de Coordination).
La Direction Générale du Plan et de la Lutte contre la Pauvreté (DGPLP) qui assure la coordination au niveau de la Partie Nationale aura un rôle à la fois administratif (faciliter l’implication et la participation des autres ministères et directions centrales au présent exercice) et technique (mise à disposition des informations sur le DSRP/PND et s’assurer de la cohérence UNDAF/PND)
Méthodologie :
La révision doit commencer par la validation de la méthodologie de travail, ensuite la revue documentaire, la collecte et l’analyse des données, et enfin la conduite d’une approche participative impliquant toutes les parties prenantes à savoir les partenaires nationaux, la société civile, le secteur privé, les PTFs et le SNU.
Proposition et adoption de la méthodologie ainsi que la feuille de route du processus de révision
Le consultant devra présenter un document écrit et le discuter avec l’équipe conjointe mise en place. Ce document doit comprendre :
  • Une analyse des Termes de référence ;
  • Un chronogramme détaillé du plan de travail, sur la base du draft d’agenda préparé par l’équipe conjointe ;
  • Une méthodologie détaillée de la collecte des données, sur la base du draft de méthodologie et de la feuille de route préparés par l’équipe conjointe ;
  • Les outils de collecte d’information, sur la base du draft d’outils de collecte préparé par l’équipe conjointe
  • Cette étape devra être sanctionnée par l’organisation d’un atelier d’orientation afin de permettre à tous les intervenants d’avoir une meilleure compréhension du processus pour une cohérence adéquate dans les interventions à tous les niveaux. L’organisation de cet atelier permettra de lancer le processus de révision de l’UNDAF. Au cours de ce même atelier, la méthodologie ainsi que la feuille de route du processus de révision seront validées.
Revue Documentaire :
Les documents suivants seront exploités :
  • Plan National de Développement (PND 2012-2013)
  • Document de l’UNDAF 2009-2013
  • Document du DSRP 2009-2013
  • Rapport de mise en œuvre du DSRP 2009-2011
  • 2ème Rapport sur les OMD
  • Directives sur le CCA/UNDAF, version février 2010
  • Rapports annuels des agences du SNU
  • Directives sur les programmes conjoints
  • Rapports Annuels 2008, 2009 et 2010 et 2011 du Coordonnateur Résident
  • Rapport de la Revue Annuelle 2009 de l’UNDAF
  • Rapport de la Revue annuelle 2010 de l’UNDAF
  • Rapport de la revue annuelle 2011 de l’UNDAF
  • Rapport d’évaluation du Plan Stratégique de Lutte contre le SIDA (CSLS)
  • Integrated strategic Framework (ISF) et le Plan Prioritaire pour la Consolidation de la Paix
  • Politiques sectorielles
  • Rapports de revue des programmes des agences
  • Tous rapports jugés nécessaires
Collecte et analyse de données :
Le consultant doit collecter et analyser les données suivantes :
  • Données fournies par les agences et programmes du système des Nations Unies, à travers les programmes et projets ;
  • Plans annuels de travail des agences et programmes, les rapports d’activités, les études et tous autres documents pertinents ;
  • Progrès réalisés vers l’atteinte des résultats de l’UNDAF (résultats atteints, résultats des agences, produits ou extrants) et les indicateurs ;
  • Les rapports de la revue annuelle UNDAF 2009, 2010 et 2011 et tous autres documents pertinents.
  • Les liens, les synergies et les convergences basés sur le mapping des activités des agences et des programmes.

Dans l’analyse de tous les domaines de résultats, il doit prendre en compte les questions transversales suivantes :
  • Les résultats pourraient-ils être atteints au cours de la période prévue ?
  • Les stratégies utilisées sont-elles efficaces et économiques pour la réalisation des résultats ?
  • Est-il nécessaire de mettre en œuvre des réformes de politiques afin d’atteindre les résultats escomptés ?
  • Les activités du SNU pourraient-elles contribuer à l’égalité homme-femme ?
  • Le domaine de résultats appuie-t-il suffisamment les mécanismes de S&E du gouvernement ?
  • Comment les activités du SNU contribuent-elles au renforcement des mécanismes nationaux existants ?
  • Comment les agences du SNU utilisent-elles les approches de communication pour le développement en vue de renforcer les résultats obtenus ? Ces méthodes ont-elles été jugées efficaces ?
  • Atteindre ceux qui ne sont pas atteints. Dans quelle mesure les stratégies actuelles contribuent-elles efficacement à la réalisation des buts fixés – en particulier pour résoudre les questions liées au manque d’accès et à l’exclusion ? Ceci concerne, en particulier, les différences entre l’accès aux services en milieu urbain et en milieu rural.
  • Toutes les opportunités de participation aux nouvelles modalités de l’aide sont-elles pleinement mises à profit ?
  • Comment la contribution des Volontaires des Nations Unies participe à l’atteinte des résultats?
  • Les domaines prioritaires du PND sont-ils pris en compte dans l’UNDAF ?
  • Les thématiques en relation avec la consolidation de la paix et la prévention des conflits sont-elles prises en compte ?
  • L’UNDAF permet-il de prendre en compte la préparation et la réponse aux urgences ?
Conduite d’un processus participatif et consultatif :
La révision de l’UNDAF sera conduite dans une approche participative impliquant toutes les parties prenantes à savoir les partenaires nationaux, la société civile, le secteur privé, les PTFs et le SNU pour la réalisation des objectifs susmentionnés.

Dans ce cadre, le consultant doit :
  • Rencontrer les membres de l’équipe conjointe, les présidents des groupes effets UNDAF, les présidents du comité de programme, du groupe suivi-évaluation, du groupe de communication, des groupes thématiques, en vue de prendre en compte leurs suggestions et observations dans le processus de révision ;
  • Rencontrer les agences, les programmes, les groupes Effet UNDAF et groupes transversaux, à Abidjan et à l’intérieur du pays, en vue de valider la feuille de route de la révision de l’UNDAF ;
  • Obtenir des perceptions du Gouvernement, des partenaires au développement, de la société civile et du secteur privé sur les agences du système des Nations Unies en Côte d’Ivoire (pertinence, efficacité, efficience et avantage comparatif).
En collaboration avec l’Equipe-conjointe, le consultant doit veiller à ce le Coordonnateur Résident et la haute direction des agences du système des Nations Unies soient impliqués à :
  • La discussion des principaux résultats au cours du processus de révision de l’UNDAF ;
  • La présentation et la discussion des principaux résultats avec l’équipe conjointe et l’équipe-pays.
Le consultant international participera à la sélection des consultants nationaux, et proposera le calendrier de payements applicables aux consultants nationaux contre la complétude des tâches spécifiques, résultats clés et mesurables comme identifiés dans les résultats clés à produire.
Une fois que le consultant international a été identifié, et la consultation a été acceptée par celui-ci, les échéances suivantes s’appliquent comme suit (Jour 0 = début de la consultation) :
  • (J+7) La proposition de la feuille de route du processus de révision devra être soumise et présentée à l’équipe conjointe (ceci constituant la base de paiement de 20% du montant alloué à la consultation) ;
  • (J+14) Le premier draft du rapport de la révision de l’UNDAF devra être soumis et présenté à l’équipe conjointe et aux autres membres (ceci constituant la base de paiement de la seconde tranche, équivalent à 40% du montant alloué à la consultation) ;(J+21) Le second draft doit être soumis.
  • (J+21 – J+28) Le draft semi-final sera présenté et discuté avec l’équipe conjointe/le comité de programme/UNCT pour les commentaires définitifs et son approbation.
  • (J+30) Le rapport final de la révision avec les chapitres et annexes mentionnés doivent être livrés après validation au cours d’un atelier (base de paiement de la dernière tranche de 40%).
Résultats attendus:
Le consultant devra fournir :
  1. Un draft de la méthodologie ainsi que la feuille de route du processus de révision qui décrit les responsabilités ci-dessus énumérées ;
  2. Un document final de l’UNDAF 2012-2015 révisé conformément au format standard UNDG[1], ,
  3. Un rapport de la révision pour l’équipe-pays ;
Le plan du rapport comprendra les chapitres et annexes suivants :
  • Méthodologie et processus suivis;
  • Principaux résultats trouvés (résultats atteints, contraintes, leçons apprises et recommandations), faire des analyses distinctes et comparatives des programmes conjoints et des programmes des agences vis-à-vis de l’UNDAF pour la période 2009-2012 ;
  • Principaux problèmes/faiblesses constatés;
  • Les actions à mettre en œuvre pour 2013 et au-delà : proposer une feuille de route pour le développement et la mise en œuvre d’un One UN Programme ;
  • Les meilleures pratiques et bonnes pratiques qui montrent comment ceux-ci ont contribué à l’amélioration de l’efficacité et de l’efficience des activités des agences visant à l’atteinte de résultats collectifs en matière de l’UNDAF; l’engagement de l’équipe-pays dans la stratégie nationale de développement; l’efficacité des programmes conjoints et la programmation conjointe vers l’atteinte des résultats UNDAF, etc.
  • Les remarques ou observations sur le processus de révision dans l’objectif de d’améliorer les revues futures de l’UNDAF ;
  • Une feuille de route pour le « Deliver as one » avec des recommandations précises sur comment réaligner le prochain cycle de l’UNDAF (début de 2016).

Les annexes à fournir pour le rapport final :

  • Une matrice de suivi-évaluation actualisée de l’UNDAF révisé pour la période 2012-2015 ;
  • Des outils actualisés ou révisés de l’UNDAF (les matrices de résultats pour la période 2012-2015) ;
  • Une liste des documents examinés ;
  • Une liste des agences, des partenaires d’exécution et du personnel rencontré au cours du processus de révision.
Deux bonnes pratiques à intégrer dans le rapport annuel 2012 du Coordonnateur qui montrent des cas spécifiques ou particuliers dans lesquels les Nations Unies ont obtenu les résultats significatifs au niveau départemental ou sous-préfectoral.

Competencies

Formation et Education:
  • Diplôme de Master ou équivalent en relations internationales, Science politique, économique ou sciences sociales.
  • Compétences avérées dans l’utilisation de l’outil informatique, ;
  • Aisance et excellente maîtrise du français écrit et parlé constituent une exigence, connaissance et maîtrise de l’anglais écrit et parlé peuvent être un atout.

Required Skills and Experience

Expérience :
  • Dix (10) années d’expériences en formulation de documents stratégiques de planification et/ou politiques sectorielles, utilisant différentes approches méthodologiques et outils, particulièrement les approches participatives ;
  • Une expérience pertinente avec le système des Nations Unies, avec connaissance de la méthodologie de formulation, revue et révision de l’UNDAF, et participation effective aux processus de formulation et/ou révision de l’UNDAF;
  • Connaissance et expérience pertinente sur l’agenda de la reforme des Nations Unies et le « Deliver as One » ou DAO, connaissances spécifiques et expériences des pays pilotes et les pays self starter dans le « One Programme » ;
  • Expérience en suivi et évaluation avec un background dans le domaine de la gestion axée sur les résultats ;
  • Expérience professionnelle, connaissance des cadres politiques, de la culture sociale et les lois et programmes en vigueur en Côte d’Ivoire, constitue un atout;

UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

Consultant international chargé de la Revue des évaluations du système de gestion des finances publiques /Macro-Evaluation/ HACT

UN WOMEN REPRESENTATIVE - PAKISTAN

The UN Women, grounded in the vision of equality enshrined in the Charter of the United Nations, works for the elimination of discrimination against women and girls; the empowerment of women; and the achievement of equality between women and men as partners and beneficiaries of development, human rights, humanitarian action and peace and security. Placing women’s rights at the centre of all its efforts, the UN Women will lead and coordinate United Nations system efforts to ensure that commitments on gender equality and gender mainstreaming translate into action throughout the world. It will provide strong and coherent leadership in support of Member States’ priorities and efforts, building effective partnerships with civil society and other relevant actors.
The scope of work of the Country Representative requires experience and in-depth understanding of gender equality and women’s empowerment issues, as well as management and programming expertise, to translate UN Women's strategic plans into effective development initiatives and results. It also requires developing mutually reinforcing partnerships with relevant Government counterparts, UN organizations, CSOs, and with bilateral and non-traditional donors in order to promote inter-agency partnerships, support for UN reform, and mobilization of visibility and resources to advance gender equality and women's empowerment.
UN Women launched its programme in Pakistan in 2007 (at that time UNIFEM) following request by Government and UN and is now strategically positioned in this regard at both national and provincial level, including two sub offices in Khyber Pakhtunkhwa (KPK) and Baluchistan. Priority areas of interventions include strengthening institutions within government and civil society to support gender equality and women's rights, engendering the governance with focus at provincial/local level with focus, but not limited, around the electoral process and access to justice,, supporting women's leadership and initiatives on economic empowerment at the national and community levels, and promoting women's human rights and protection against violence both in terms of policies and response mechanisms. UN Women is actively engaged also in the humanitarian field where UN Women leads the gender task force and integration of gender across clusters at national and provincial level. In addition to the above, UN Women also actively leads and participates in various U.N. inter-agency processes and collaborates with many U.N. organizations around specific programme areas.
Within the last 5 years, UN Women in Pakistan has made significant progress towards mobilizing the resources and efforts of national and international partners around the promotion of gender equality and women's human rights within the framework of the country’s specific policy and public agenda. A holistic approach to programming and close links with national partners from policy to community levels enabled UN Women to provide rapid and meaningful emergency response during and after the floods 2010 and 2011within the humanitarian architecture and in collaboration with UN OCHA and cluster leads.
UN Women’s goal in Pakistan is to promote the rights of women and ensure inclusion of women in the country’s peace and reconstruction processes. UN Women currently has five core areas of focus to its programme:
  • Women’s increased participation and leadership in decisions that affect their lives.
  • Increased economic empowerment of women, especially those who are most excluded.
  • Prevent violence against women and girls and expand access to survivors services.
  • Women’s leadership in disaster risk reduction and management.
  • National budgeting processes promote stronger institutional accountability to gender equality commitments
The UN Women Country Representative for Pakistan is responsible for ensuring effective execution of UN Women’s mandate and responsibility with respect to the advancement of women in Pakistan. S/he is the first line of contact between UN Women and its partners and clients, and will represent UN Women in key events and meetings.

Duties and Responsibilities

Under the supervision of the Regional Programme Director, the Country Representative has the following key functions:
Strategic Pogramme Development and Advocacy:
  • Proactively assess trends and identify emerging issues at the national level of relevance to the mandate of UN Women.
  • Lead the development, and implementation of UN Women’s country level programming.
  • Ensure alignment with national priorities and UN Women’s corporate strategic frameworks, including the Global Strategic Plan (2011-2013).
  • Identify strategic program opportunities, and approaches and modalities to further strengthen UN Women country presence.
  • Support, monitor and assure quality control in the formulation of high quality, results-based, rights-based and relevant country programmes and projects and oversee the appraisal and approval of UN Women programmes in line with corporate guidelines and consistency with corporate policies and strategies.
  • Participate actively as a member of the UNCT to ensure that gender equality and women’s empowerment issues are well integrated into the Delivering as One UN Programme and other inter-agency processes, including humanitarian frameworks.
  • Ensure that the RC System has expertise around ensuring commitment, quality control and resources for gender equality outcomes, and actively participate in country level United Nations programming processes ensuring that the UN Women is strategically placed within UN planning processes, joint programmes and other inter-agency initiatives.
  • Advocate on behalf of UN Women and its mandate to help raise awareness and stimulate action to advance gender equality and women's rights and form strategic partnerships with government, UN agencies, NGOs, academia, media and the private sector.
  • Carry out ongoing advocacy to ensure that UN support towards realization of the national plans and priorities are done in a gender responsive manner, and within agreed regional and international frameworks that promote and protect gender equality.
Country Programme Management and Oversight:
  • Lead the management, implementation and evaluation of the country level programmes, aligning with UN Women’s 's global Strategic Plan (SP), and in line with regional and national priorities and in consultation with government, civil society and UN partners and stakeholders.
  • Manage ongoing programme activities on gender equality and women’s empowerment and ensure delivery of agreed results.
  • Ensure UN Women’s strategic and technical support to government counterparts, non state actors and UN agencies through direct involvement and provision of advisory services as needed.
  • Oversee, monitor and assure quality control in the implementation of high quality, results-based, rights-based and relevant country programmes and projects in line with corporate guidelines and consistency with corporate policies and strategies.
  • Ensure that the Country Office has the human and financial resources and capacities needed to respond to requests for assistance and to deliver on its commitments to support and advance gender equality and to participate effectively as a member of the UN Country Team.
  • Manage staff and office in an empowering and effective manner.
  • Manage the Country Office resources and administration to ensure proper utilization of allocated funds and accountability.
  • Direct implementation of all activities and arrangements related to the safety and security of UN Women staff in Pakistan in accordance with Framework for Accountability for the UN Security Management System and other UN safety and security policies and security plan.
  • Use corporate monitoring and oversight tools to identify areas which need improvement.
  • Contribute to regular assessments of the regional, sub-regional and country strategic plans and implementation plans and identify lessons learned and areas of emphasis to underpin consistently improved programming and future Strategic Plan development.
Representation and Partnership Building:
  • Represent the UN Women in UN system-wide inter-agency tasks forces to contribute to strategic and policy discussion on gender equality, and women empowerment issues.
  • Represent UN Women at inter-agency, intergovernmental, international, regional and national conferences and meetings and advocate UN Women’s policy and initiatives in advancing gender equality and women’s empowerment.
  • Forge strategic partnerships at the county level to promote gender equality and women's advancement through joint projects and interagency efforts in the context of One UN Programme.
  • Maintain active relationship/partnerships with National and provincial/regional Government Counterparts, UN System, and agency partners, inter-government and non-governmental organizations, institutes and academia on women’s issue to enhance collaboration, resource mobilization and share and influence agenda and priority setting.
  • Forge strategic partnerships with national and regional Government, UN agencies, NGOs, academia, media and private sector to stimulate action to advance gender equality and women's rights.
Knowledge Management and Reporting:
  • Manage the process of collecting and disseminating lessons learned on gender equality and women's empowerment strategies and contribute to UN Women's knowledge management efforts.
  • Lead and manage the preparation of UN Women country reports as required, ensuring relevancy, quality and appropriateness of content and presentation.
  • Work with relevant UN Women units to identify and disseminate best programme and management practices.
  • Lead the development/expansion of knowledge management strategies and methodologies at the country level.
  • Contribute to the development and maintenance of global, regional and national knowledge networks and practices.
  • Produce knowledge products to meet UN Women needs and standards of quality.

Impact of Results:

The result of the work of the Representative directly and effectively impacts on the successful implementation of the UN Women programmes and their development results in the country to advance gender equality and women's human rights in Pakistan and directly reflect on the UN Women’s competence and image in the country.

Competencies

Core Values and Guiding Principles:
  • Integrity: Demonstrating consistency in upholding and promoting the values of UN Women in actions and decisions, in line with the UN Code of Conduct.
  • Cultural Sensitivity/Valuing Diversity: Demonstrating an appreciation of the multicultural nature of the organization and the diversity of its staff. Demonstrating an international outlook, appreciating differences in values and learning from cultural diversity.
Core Competencies:
  • Ethics and Values: Promoting Ethics and Integrity / Creating Organizational Precedents
  • Organizational Awareness: Building support and political acumen
  • Developing and Empowering People / Coaching and Mentoring: Building staff competence, creating an environment of creativity and innovation
  • Working in Teams: Building and promoting effective teams
  • Communicating Information and Ideas: Creating and promoting enabling environment for open communication.
  • Self-management and Emotional intelligence: Creating an emotionally intelligent organization
  • Conflict Management / Negotiating and Resolving Disagreements: Leveraging conflict in the interests of the organization & setting standards
  • Knowledge Sharing / Continuous Learning: Sharing knowledge across the organization and building a culture of knowledge sharing and learning
  • Appropriate and Transparent Decision Making: Fair and transparent decision making; calculated risk-taking
Functional Competencies:
  • Substantive experience and record of accomplishment in the area of gender equality and women's empowerment issues
  • Demonstrated People Management Skills
  • Familiarity with women's rights organizations and networks in the region and globally
  • Good knowledge of UN Women and the UN system
  • Proven ability to advocate and provide policy advice
  • Ability to lead strategic planning, programme development and implementation, results-based management and reporting
  • Ability to develop and maintain strong partnerships and mobilize resources

Required Skills and Experience

Education:
  • Master’s degree (or equivalent) in a social sciences, economics, gender issues, or other development-related fields.

Experience:

  • Minimum of 10 years of progressively responsible experience on gender programming issues, including 5 years field experience on gender equality and women’s rights issues with an international organization.

Language:

  • Fluency in written and spoken English
Click here for important information for US Permanent Residents ('Green Card' holders).
UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

Popular Posts

Labels

Accountant ACDI/VOCA ACTED Action Against Hunger ActionAid ADB African Development Bank ADB Asian Development Bank Administrative Administrative Assistant Advisor Afdb African Development Bank Afghanistan afr Africa Development Bank Africa Nazarene University Africa Union African Barrick Gold Africare AfricaRice Aga Khan University Agricultural Airtel Jobs Algeria American Embassy American Bar Association American Red Cross Amnesty Amnesty International Amref AngloGold Ashanti Angola Argentina ASIA DEVELOPMENT BANK ASIA JOBS Asian Development Bank AdB AU AFRICAN UNION Auditor Australia Austria Aviation Jobs BA British Airways Bank for International Settlements BANK JOBS BANK OF RWANDA Bank of Tanzania Barclays Bank Barrick Gold BBC WORLD SERVICE Belgian Development Agency Belgium Brussels BiRD Bureau for Institutional Reform and Democracy Botswana Brazil British Council British Red Cross Burkina Faso Burundi CANADA Cardno Care International Carter Center Catholic Relief Services Chad CHAI Clinton Health Access Initiative Chemonics International Chevron ChildFund International Chile CHINA Christian Aid CIMMYT International Maize and Wheat Improvement Center Civil Engineers Climate Change Coca-Cola Company Coffey International COMESA Commonwealth Communications Officer Community Development Congo Conservation International Consultancy COOPI Côte d'Ivoire Crown Agents Group Danish Refugee Council (DRC) DataBase Management Dell Deloitte Denmark DFID DHL Diageo Director DRC Democratic Republic of the Congo DRIVER EAC EAST AFRICAN COMMUNITY EAST AFRICA COMMUNITY Economist ECOWAS Education Egerton University EGPAF Elizabeth Glaser Pediatric AIDS Foundation EGYPT Electrical Engineer Electrical Engineering Embassy Jobs EMBL - European Molecular Biology Laboratory Energy Careers EngenderHealth Engineering England Environmental Ethiopia Etihad Airways EU Delegation European Union Jobs Family Health International Fao Food and Agriculture Organization FHI360 Fiji FINANCE Finance and Administration Finca Finland Ford Foundation France Freedom House Futures Group Geita Gold Mine GEOLOGIST Germany Ghana Goal Ireland Gold Fields Goldfields Google Jobs Governance Greenpeace Guatemala Haiti HANDICAP INTERNATIONAL Health and Medical HEALTH JOBS HelpAge International Honduras HOTEL JOBS Huawei Human Resources Human Rights Human Rights Watch I-TECH IAEA International Atomic Energy Agency IATA Air Transport Association IAVI International AIDS Vaccine Initiative IBM Software Group ICAP ICC International Criminal Court ICT JOBS IFAD International Fund for Agricultural Development IFC International Finance Corporation IGAD region IITA International Institute of Tropical Agriculture ILO International Labour Organization ILRI International Livestock Research Institute IMF International Monetary Fund Indonesia Industrial Insurance Inter-American Development Bank International AIDS Society International Alert International Criminal Court INTERNATIONAL GRAINS COUNCIL International Potato Center (CIP) International Rescue Committee Internews Europe INTERNSHIP OPPORTUNITIES Internships INTERPOL IntraHealth IOM International Organization for Migration Iraq IRC International Rescue Committee IRCT International Rehabilitation Council for Torture Victims Islamic development bank Islamic Relief Israel Italy ITU International Telecommunications Union IUCN The International Union for Conservation IWMI International Water Management Institute J/P HRO Japan Jhpiego JOB IN INDIA Jobs in India JOBS IN RWANDA Jordan KCB Kenya Commercial Bank Kenya Airways Kenyatta University Korea KPMG Kuwait Latin America Lecturer LEGAL JOBS Lesotho Liberia LIBRARIAN Libya Logistics LWR Lutheran World Relief Maersk Makerere University Malaria Consortium Malawi Malaysia Mali Management Systems International (MSI) MANAGERS Marie Stopes International Marketing MCC Millennium Challenge Corporation Mechanical Engineer Médecins Sans Frontières MEDIA JOBS Mekong River Commission Mercy Corps Mexico Microsoft Middle East Jobs MINING Moi University Mombasa Monitoring and Evaluation Manager Mozambique Msh Management Sciences for Health MTN Group Myanmar Namibia National University of Rwanda NATO Nederland NEPAD Netherlands New Zealand NGO JOBS Nigeria Nokia Norway Norwegian Refugee Council OCHA UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs Office Attendants Oikocredit Oil and Gas OPEC Open Society Foundations Operations Organization for Security and Co-operation in Europe Oxfam Pact International PAHO Pan American Health Organization Pakistan Pan American Health Organization Panama Path International Pathfinder International Peace Corps Peru PHILIPPINES Plan International Poland Presbyterian University of East Africa Procurement Progressio Psi Population Services International Public Relation Puma Energy PwC PricewaterhouseCoopers Qatar Quality Assurance RECEPTIONISTS RECORDS MANAGEMENT Red Cross Jobs Republic of Kenya Researcher Restless Development Revenue Watch Institute Rio Tinto Room to Read Russia SABMiller SADC SAFARICOM JOBS SALES Sales and Marketing Saudi Arabia Save The Children Scholarships SECRETARY SECURITY JOBS Senegal Shell Group Shelter For Life Sierra Leone Sightsavers International Singapore SNV International Software Engineering SOKOINE UNIVERSITY OF AGRICULTURE Solidarités International somalia Sony Ericsson South Africa South America South Sudan Jobs Spain SPC Secretariat of the pacific community Sri Lanka sSierra Leone Standard Bank Group STATISTICIAN Stores SUPPLIES OFFICER Survey Swaziland Sweden Switzerland TANESCO Tanzania Tanzania Investment Bank Teaching TECHNICIANS Technoserve TELECOM JOBS Tender Tetra Tech ARD Thailand The Commonwealth The European Chemicals Agency Tigo Timor Leste Togo Tourism Tourism and Hospitality Toyota Transparency International (TI) Trócaire Tunisia Turkey UGANDA JOBS UK United KingDom UNAIDS UNDP UNESCO UNFPA UNICEF Unilever Careers United Arab Emirates United Nations Jobs United States Of America UNIVERSITY University of Cambridge University of Edinburgh University of Ghana University of Nairobi University of Oxford University of Pretoria University of Swaziland Unwomen US Embassy USAID Utumishi Jobs Vodacom Vodafone Group Volunteers VSO War Child International WaterAid International Web Development WEST AFRICA JOBS Western Union Company Wetlands InternationaL WFP World Food Programme Winrock International World Bank Jobs World Food Programme World Health Organization World Society for the Protection of Animals World Vision Jobs WorldFish Center WWF International Yahoo Yemen Zambia Zanzibar Zimbabwe